Tous les articles par bouidder

Interview Safia Ourezki

Bienvenue à tous dans notre nouvelle rubrique « Qu’est-ce que tu deviens ? ». Il s’agit de retracer le parcours d’anciens de notre école. Cette fois-ci nous nous intéressons à Soumaya et Safia Ouarezki, deux sœurs jumelles qui, après Bouamama, ont publié une BD, Fatma N’parapli, qu’on aimerait vous faire découvrir. Cette œuvre atypique écrite spécialement en derja algéroise est très intéressante et après l’avoir lue nous vous la conseillons vivement !
Voici l’interview que l’une des jumelles, Safia, a gentiment voulu nous accorder :

→Journal Cheikh Bouamama (JCB) : Pourquoi avoir choisi la BD ?
.→Safia Ouarezki (SO) : Parce-que l’idée pour Fatma N’parapli nous est venue au cours d’une formation en bande dessinée organisée par le FIBDA (Festival International de la Bande Dessinée d’Alger). En plus Mahmoud Benameur, le dessinateur de la BD, est passionné de bande dessinée depuis son enfance.
→JCB :
Le choix de la langue est aussi particulier et plutôt rare dans les productionsculturelles, comment vous-est venue l’idée ? Est-ce que vous êtes pionniers ou est-ce que d’autres BD ont aussi été écrites dans le même style ?
. → SO
Je ne trouve pas que c’était un choix, la décision n’était pas difficile à prendre parce-que les personnages étaient inspirés de personnes réelles, et celles-ci parlaient arabe. Aucune autre langue n’aurait marché. Nous ne sommes pas des pionniers de ce style, mais c’est vrai qu’il n’y en a pas beaucoup.
→ JCB
L’intrigue est aussi singulière, d’où sont issus vos personnages et récit ?
. → Safia O.
Comme je l’ai déjà mentionné, ils sont issus de personnes et histoires réelles,racontées par des membres de la famille, principalement nos mamans, grand-mères et autres femmes âgées de la famille. Nous avons ajouté des touches personnelles, c’est normal, mais dans l’ensemble on voulait reproduire un récit qui traduise bien la réalité des petits quartiers d’Algérie, année 1950.
→ JCB :
Vous abordez dans la BD la source de votre inspiration, qui a été votre grand-mère, pouvez-vous nous en dire plus ?
. → Safia O.
Ma grand-mère et ma mère connaissent des femmes comme les Fatmas de laBD, et elles parlent l’algérois de l’époque, donc elle nous ont aussi servies de‘dictionnaire’ pendant la période d’écriture. On les a consultés aussi pour ledessin (des maisons, des rues, du décor…), les tenues portées par les femmes etc.
→ JCB :
Est-ce que vous avez reçus des distinctions/prix ?
. → Safia O.
Quand le projet était en herbe en 2013, on a gagné le prix du ‘Meilleur Projet’au FIBDA de cette année. Une fois la BD publiée en 2014, elle a gagné le prixdu ‘Meilleur Album en Langue Arabe.’
→ JCB :
Où peut-on acheter votre livre ?
. → Safia O.
Malheureusement il n’est pas disponible dans beaucoup de librairies, il l’était, l’année de sa sortie mais plus maintenant. Vous pouvez le trouver dans la librairie Point-Virgule à Chéraga, et aussi chaque année au FIBDA (a Maqam Echahid)
→ JCB :
Quels sont vos projets pour le futur ?
. → Safia O.
Mahmoud travail en tant que ‘concept artist’ d’un jeu vidéo, ce qui a toujours était son rêve. Nous n’avons pas de projets de bande dessinée actuellement parce-que lui et Soumeya vivent en Tunisie maintenant, et moi je suis concentrée sur l’enseignement.
→Journal (JCB) :
Le journal en partenariat avec Ouled Bouamama, vient de lancer un concours de dessins sur sa page facebook, que pensez-vous du talent de nos dessinateurs ?
. → Safia O. Je ne peux pas vraiment juger puisque je n’ai aucun talent, et les critères dejugement m’échappent aussi ! Cela serait plutôt le travail de ma jumelle et de Mahmoud, son mari. Mais d’après ce que j’ai vu, il y a du talent !
→Journal (JCB) :
Quels conseils pouvez-vous donner à nos petits écrivains/artistes en herbe ?
. →Safia O.
Apprenez les techniques, cherchez de formations comme nous l’avons fait,restez motivés, persévérez.
→ JCB :
Qu’est-ce que vous devenez aujourd’hui en plus de la BD ?
. → Safia O.
Moi je suis prof d’anglais dans une école d’anglais à Alger, et j’enseigne l’anglais à la fac de Kharouba aussi. Soumeya fait une petite pause pendant qu’elle élève son fils, qui a 9 mois
→ JCB :
Enfin, en tant qu’ex-élèves de notre lycée, quels y ont été vos meilleurs souvenirs ?
. →Safia O.
Les cours d’histoire de M. Abidi, cours d’anglais de Mlle Kerkouche, les moments passés entre amis dans la cour… les vacances !
.
Voili voilou cette dernière question conclut donc notre interview. J’espère que ce parcours donnera des idées à nos jeunes talents participants au concours de dessin.
On espère aussi que vous appréciez le concept du parcours des anciens. Si c’est le cas n’hésitez pas à nous le dire, et si vous avez de bonnes idées pour améliorer le format vous êtes libres de nous les soumettre on y prêtera grande attention afin d’améliorer nos rubriques.

IMG_2885-1

Tournoi de Football édition 2017

De la chaleur dans l’air comme dans les cœurs, un public euphorique et en feu, avec entre autre trois superbes rencontres au menu du jour ! Ces équipes ont dû mériter leur place pour se hisser aux différentes finales et tenter d’obtenir les coupes tant convoitées par les joueurs des différentes formations. Nous allons donc revivre ensemble les moments de cette « belle »  journée.

Le match pour la 3ème place.

Une belle rencontre entre la formation des Terminales Scientifiques (Arabophones) et la sélection des Terminales Philo et Littéraires (Arabophones)  pour la 3ème marche du podium. Une confrontation qui s’est achevée sur un score de parité 2-2. La victoire s’est donc décidée lors des tirs aux buts, avec des scientifiques qui ont su faire preuve de réalisme et s’imposer au terme d’une confrontation mitigée et une séance dominée avec deux tirs ratées et un au fond des cages pour les littéraires et une réussite de 100 per cent pour les S et par conséquent se proclamant gagnants de ce match pour la 3ème place.

IMG_20170413_120926

La finale des 4.A.M

Le match des juniors opposant les 4.A.M francophones aux 4.A.M arabophones. Une rencontre plutôt intéressante remportée par les francophones suite à une première période largement dominée,  notamment grâce à une coordination parfaite entre défense et attaque ayant porté ses fruits vu les deux buts inscrits. Tandis que les arabophones ont été amenés à se baser sur un jeu dur et agressif malgré leur grande qualité technique. Suite à cela, nous avons assisté à une démonstration de force de la part des francophones avec des attaques multiples mais en contre partie un ressaisissement défensif des arabophones empêchant ainsi d’aggraver la marque. Une deuxième  mi-temps riche au niveau des actions et du beau jeu mais le score resta figé et le match s’acheva sur une belle victoire des francophones 2-0.

IMG_20170413_131022

La grande finale !

La rencontre tant attendue entre les Terminales STMG et les Terminales S a regroupé un grand nombre de supporters au niveau des terrains de notre école. Un match de gala qui a fait trembler le sol et vibrer les cœurs par le chant de supporters en feu ! Le coup d’envoi est donné après l’hymne nationale suivie d’une minute de silence en mémoire de notre Superwoman Mme Nadia Mehdi. Très vite, les S prennent le dessus avec une pression incroyable exercée sur la défense de l’équipe adverse et qui d’ailleurs péchait lors du dernier geste. Il ne fallut pas beaucoup de temps avant d’assister à l’ouverture du score suite à une contre-attaque parfaite des scientifiques finie à 2 ! Il fallait se ressaisir du coté des gestions et il ne fallait que demander : des attaques multiples sur les cages du gardien des S, Walid Bouabid qui a su répondre présent et qui a très bien organisé sa défense « Je leur ai attribué des rôles et donné des consignes à chacun, ils ont réussi à exploiter mes conseils et c’est l’un des fruits de notre victoire ».

ufuc17884591_1690833727600031_146885794810350191_n

Et c’est ainsi que contre le jeu, les S portent le score à 2-0. Suite à cela, les STMG s’effondrent et commencent à adopter un jeu agressif mais qui ne stoppera pas la technique et le jeu collectif des scientifiques qui en quelques secondes, aggraveront la marque et inscrirons le troisième but. Au moment de la pause, le score est de 3-0 pour les S. A la reprise, nous avons eu droit à une image totalement différente de la part des STMG, avec de multiples tentatives sur le but adverse, mettant ainsi l’adversaire sous pression mais sans succès. C’est ainsi que pour la deuxième fois dans la rencontre que les scientifiques marquent contre le cours du jeu et inscrivent le but du K.O ! Après cela le jeu s’est équilibré, des tentatives et de belles occasions de part et d’autre, mettant les équipes dos à dos. C’est dans des circonstances critiques que les Gestions se retrouvent à 5 après le deuxième jaune d’un de leurs joueurs et par conséquent son exclusion. Ils réussiront quand même à placer une belle frappe sur le montant mais qui ne changera rien à l’issue de la rencontre. Le coup de sifflet final met fin au calvaire des STMG et libère les S et se proclament vainqueurs de cette édition ! Les joueurs ressentaient une grande joie mais aussi un grand respect pour l’équipe adverse comme le témoignent le capitaine Ramy Manseur :

Capture.PNG

-Tu as pensé quoi de ton match ?

-Ramy : Le match était difficile, *cris de supporters l’acclamant le faisant ainsi sourire* mais des le début je leur disais « on va gagner, on va gagner ! », on a fini par le faire, ça s’est pas mal passé. On est la meilleure équipe on l’a toujours dis, les autres disaient toujours « On va gagner 4-0, 5-1 on s’en fou et tout » et bah on a réussi à les contredire et à gagner !

-Vous vous attendiez à gagner la compet’ alors ?

-Ouais, on s’y attendait fallait pas s’auto-sous estimer tout simplement.

– Est-ce que vous ressentiez une peur au départ ?

-On avait pas vraiment peur malgré le fait que le premier match était plus compliqué mais on avait vraiment la dalle et on voulait gagner

– Cela vous a donné une certaine confiance c’est ça ?

-Exactement ! *Cris de ses coéquipiers « on est champion ! »

-Félicitations pour cette belle victoire !

Merci beaucoup !

FB_IMG_1492236300808

Nous avons également reçu le témoignage de leur « grand » Walid qui revient sur la prestation de son équipe :

-Vous aviez tremblé lors des attaques adverses ?

-Ah non ! Pas du tout, le capitaine comme les joueurs, tout le monde jouait avec calme et sérénité, on restait concentrés malgré les provocations des adversaires et on a tenu la baraque.

– Est-ce que ta défense suivait tes consignes ?

-Oui, je leur ai tous donné les consignes à respecter et ont pris mes conseils et cela nous a permis de bien jouer et de gagner notamment je le redis avec cette belle défense.

– Vous aviez peur de l’arrivée d’un imprévu ?

On a eu ni peur ni rien du tout, on a bien joué et on savait ce qu’on faisait, qu’ils allaient nous provoquer mais on a su rester serein et concentrés !

-Et bah félicitations !

J’te remercie !

Et c’est ainsi que cette édition 2017 du tournoi de Descartes s’achève par la remise des trophées et de médailles aux différentes équipes qui ont su se faire une place au sein des meilleures formations du lycée. Et comment terminer cette review du tournoi sans la fameuse galerie photo:

A l’année prochaine ! 😉 Bouidder Amine/ 2nd2

Crédits photos : https://www.facebook.com/ILyaphotographh/